Comment lire un pneu ?

lire un pneu

Sur votre pneu, vous pourrez observer les indications suivantes :


lire un pneu

Marque Profil
1- Le nom du manufacturier (marque)
8- Le nom commercial du pneu (profil)


Marque
2- Son pays de fabrication


Marque
3- Son DOT : ce nombre à quatre chiffres nous renseigne sur la date de fabrication du pneu.
Par exemple : s’il est écrit DOT0510, le pneu a été fabriqué pendant la cinquième semaine de l’année 2010.


7- Ses dimensions

Par exemple : 185/55R14

Dimensions
  • 185 : c’est la largeur du pneu entre ses deux flancs (unité : millimètre) ;
  • 55 : c’est la hauteur du pneu. Elle apparait en tant que pourcentage de la largeur (pour cet exemple, la hauteur du pneu est égale à 55% de sa largeur, soit 101,75 mm) ;
  • 14 : c’est le diamètre intérieur du pneu. En d'autres termes, il s'agit du diamètre de la jante (unité : pouce).

5- Son indice de vitesse : c’est un code alphabétique qui nous renseigne sur la vitesse maximale supportée par le pneu.

Quels sont les indices les plus courants ?

Indices de vitesseVitesse et charge
Si vous souhaitez connaître tous les indices de vitesse, cliquez ici.

Il est interdit de monter un pneu voiture, camionnette ou 4x4 avec un indice de vitesse inférieur à celui préconisé par le constructeur, sauf lorsqu’il s’agit de pneus hiver. Cependant, il est possible d’augmenter l’indice à volonté.

6- Son indice de charge : c’est un code numérique (nombre compris entre 20 et 120) défini par l’ETRTO (European Tyre and Rim Technical Organisation, Organisation Technique Européenne du Pneu et de la Jante) qui indique la charge maximale supportée par le pneu. La charge supportée par deux pneus doit couvrir la charge totale de l’essieu de votre véhicule.


9- Des informations sur sa structure : si un « R » est inscrit sur le flanc, il s’agit d’un pneu radial.
D’autre part, le type de structure est indiqué en toutes lettres :
  • Structure diagonale : elle est constituée de plusieurs couches (ou nappes) qui s’entrecroisent. Elle favorise une bonne stabilité des flancs mais a tendance à surchauffer avec la vitesse.
  • Structure diagonale ceinturée : c’est une structure radiale à laquelle on a ajouté une partie ceinturée qui limite la déformation frontale, mais ne résout malheureusement pas le problème de surchauffe.
  • Structure radiale : dans ce cas, le pneu, dont la structure est composée de câbles disposés en arceaux droits, est stabilisé par une ceinture constituée de plusieurs nappes croisées (comme le pneu diagonal ceinturé). L’alliance de ces deux technologies permet de réduire les déformations (les flancs travaillant indépendamment de la bande de roulement), et donc les échauffements.
  • La mention « tubeless » : elle indique qu’il s’agit d’un pneu sans chambre à air.
Structure