Montage

deux roues montage

Avant la pose de vos nouveaux pneus motos ou scooters, nos mécaniciens spécialistes vous informent sur les normes constructeurs et la législation applicables à votre deux-roues : marques, profils, dimensions, indices de vitesse et de charge. Vous avez toutes les clés pour faire le meilleur choix !

Sur un deux-roues, les pneus sont un élément de sécurité primordial ayant de multiples fonctions :

  • Ils assurent votre bonne tenue de route.
  • Ils supportent la charge de l’engin et de son ou ses passagers.
  • Ils endurent la vitesse et le couple.
  • Ils subissent leur propre déformation.

Lors du montage, nos équipes de techniciens mettent toutes leurs compétences à votre service. Changement des valves, sens de rotation et de montage sont autant d’étapes techniques essentielles que respecteront nos mécaniciens spécialistes pour garantir l’adhérence de vos pneus.

Enfin, pression et équilibrage, véritables garants d’une bonne tenue de route, seront contrôlés par nos techniciens.

Pour en savoir plus…

Comment lire et comprendre les informations présentes sur un pneu de deux-roues ?
Sur votre pneu, vous pourrez observer les indications suivantes :
  • Le nom du manufacturier (marque)
  • Le nom commercial du modèle (profil)
  • Son pays de fabrication
  • Son numéro d’homologation précédé du code du pays d’homologation (par exemple le code E2 : E pour Europe, 2 pour la France).
  • Son DOT : nombre à quatre chiffres indiquant la date de fabrication du pneu.
    Par exemple : s’il est écrit DOT0510, le pneu a été fabriqué pendant la cinquième semaine de l’année 2010.
  • Le TWI (Tread Wear Indicator), ou indicateur d’usure de la bande de roulement
  • Une flèche : elle indique le sens de rotation du pneumatique en fonction du montage (avant ou arrière).
  • AV ou AR : indique la position à laquelle on doit monter le pneu (avant ou arrière).
  • Les dimensions du pneu
    Par exemple : 120/60R17
    120 : c’est la largeur du pneu entre ses deux flancs (unité : millimètre) ;
    60 : c’est la hauteur du pneu. Elle apparait en tant que pourcentage de la largeur (pour cet exemple, la hauteur du pneu est égale à 60% de sa largeur, soit 72 mm) ;
    17 : c’est le diamètre intérieur du pneu, c'est-à-dire celui de la jante (unité : pouce).
  • Des informations sur sa structure : entre la hauteur du pneu et le diamètre de la jante, on trouve un code qui nous renseigne sur le type de structure du pneu.
    « - » : pneu diagonal
    « R » : pneu radial
    « B » : pneu diagonal ceinturé
  • Son indice de charge : c’est un code numérique (nombre compris entre 20 et 120) défini par l’ETRTO (European Tyre and Rim Technical Organisation, Organisation Technique Européenne du Pneu et de la Jante) qui indique la charge maximale supportée par le pneu.
  • Son indice de vitesse : c’est un code alphabétique qui nous renseigne sur la vitesse maximale supportée par le pneu.

    Les indices les plus courants :

    Indice Vitesse maximale en km/h
    T 190
    U 200
    H 210
    V 240
    ZR >240
    W 270
    Y 300



  • TL ou TT : cette mention nous renseigne sur le type de pneu (TL : pneumatique sans chambre à air, dit tubeless, ou TT : pneumatique avec chambre à air).

Quels sont les différents types de pneus moto?
  • Pneus route ou touring : ces pneus présentent, le plus souvent, de larges sculptures qui garantissent une excellente adhérence sur route mouillée. Ils sont constitués de gomme dure, ce qui leur confère une longévité remarquable.
    Ces pneus sont recommandés pour un usage citadin, mais peuvent également convenir pour faire de plus longs trajets.
  • Pneus sport, supersport ou hypersport : sur ce type de pneus, on observe peu de sculptures. Constitués de gomme tendre, leur durée de vie est beaucoup plus courte que celle des pneus touring ; cependant, leur adhérence est proprement exceptionnelle, particulièrement sur route sèche.
    Ces pneus sont destinés à un usage sportif sur route, plus rarement sur circuit.
  • Pneus sport/route ou sport/touring : ces pneus présentent une surface sculptée beaucoup plus importante que les pneus sport, ce qui leur confère une meilleure adhérence sur surface mouillée. De plus, la gomme intermédiaire dont ils sont constitués leur permet d’avoir une longévité plus importante que celle des pneus sport.
    Ces pneus sont recommandés pour tout type d’usage : trajets citadins de courte durée, voyages, balades occasionnelles… Tout leur convient !
  • Pneus tout-terrain ou cross :ces pneus sont constitués de larges crampons qui garantissent leur adhérence sur terrain « difficile ». Pistes de terre, chemins non goudronnés, carrières, etc. Leur usage s’arrête là où s’arrêtent vos envies.
    Malgré leur spécialisation, ces pneus donnent également de très bons résultats sur route, lorsqu’il s’agit d’effectuer de courtes distances. Attention cependant car certains pneus cross ne sont pas homologués sur route ; dans ce cas, il vous faudra remorquer votre moto entre deux parcours.
  • Pneus mixtes ou trail : ces pneus sont sculptés de manière à ce que la bande de roulement se retrouve « fractionnée » en larges sections, ce qui permet de conserver une excellente motricité sur sols meubles. Généralement constitués de gomme dure, ils offrent une longévité compétitive et une adhérence très honorable sur route (bien qu’inférieure à celle des pneus route « purs »).
    Comme leur nom l’indique, ces pneus sont recommandés pour un usage mixte : route / chemin.
  • Pneus compétition ou race (également appelé pneus de piste ou de circuit) : ces pneus n’ont, le plus souvent, aucune sculpture. Ils sont donc complètement lisses pour garantir une surface de contact maximale ; on les appelle pneus « slick ».
    Il existe également des pneus race « pluie » ; ces derniers présentent une densité de sculptures très importante pour optimiser l’évacuation de l’eau.
    Pour un même modèle de pneu de piste, il est souvent possible de choisir le degré de tendreté de la gomme (dure ou « hard », intermédiaire ou « medium », tendre ou « soft »). Il existe également des pneus composites, avec, par exemple, la bande de roulement en gomme dure et le flanc en gomme intermédiaire. Cependant, un pneu race hard sera, quoiqu’il arrive, beaucoup plus tendre qu’un pneu sport ; c’est ce qui explique sa faible longévité.
    Ces pneus sont exclusivement réservés à un usage sur circuit. Toutefois, il faut savoir que certains pneus de compétition sont homologués sur route ; on les distingue grâce à l’inscription «DOT Race» sur leur flanc, et par les quelques sculptures observables sur la bande de roulement. Malgré cette homologation, il est déconseillé d’utiliser ce type de pneus sur route.

deux roues montage deux roues montage deux roues montage